L’ANC célèbre les 105 ans de l’ANC

L’ANC, African National Congress, c’est ce parti fondé le 8 janvier 1912 par les délégués des principales organisations africaines du pays sous le nom de Native National Congress (NNC), le plus vieux parti du pays, qui porte dès ses débuts les revendications des Noirs. C’est un texte en particulier, la Freedom Charter de 1955, qui appelle à l’égalité des droits de tous les Sud-Africains et sert de base à la Constitution actuelle. Ce sont ses dirigeants qui orientèrent le parti dans la lutte directe, et pacifique d’abord, contre le régime d’Apartheid. Des noms : Anton Lembede, Oliver R. Tambo, Walter Sisulu, Nelson Mandela, Thabo Mbeki, Albert Luthuli, Desmond Tutu, et celui de tous ces militant.e.s que l’Histoire n’a pas retenu. Ce sont trois prix Nobel de la paix. L’ANC et ses couleurs, vert, jaune et noir, c’était l’incarnation de la dignité, de l’espérance et de l’action pour des générations de Noirs privés de droits, privés de leur pays. Puis en 1994, après 342 ans de domination blanche, en lieu et place du bain de sang annoncé, ce furent les premiers pas vers la paix et la réconciliation. L’ANC, ce sont ces promesses d’égalité, de dignité et de prospérité pour tous…

Le parti, aujourd’hui divisé dirigé par Jacob Zuma, se charge depuis ce matin de rappeler à mon bon souvenir cet évènement. Au petit matin, les haut-parleurs installés sur des voitures battaient le rappel des troupes dans tout Soweto. Depuis, les sirènes hurlantes des voitures de police quadrillent Orlando East et Orlando West et les moteurs vrombissant des hélicoptères passent et repassent au-dessus de l’Orlando Stadium. C’est dans ce stade que se tient la grand-messe. Ce déploiement de forces et de sécurité indiquent que Jacob Zuma et toutes les têtes de l’ANC sont de la partie. Les échos de voix du micro me font parvenir des bribes de discours depuis quelques heures maintenant et pour toute la journée sans doute.

Cette ambiance sonore remplit tout Soweto, venant se cogner contre un ciel gris et bas. La pluie s’est enfin arrêtée, pour la première fois depuis trois jours. Est-ce que le temps veut honorer cet anniversaire d’importance dans l’histoire de la lutte pour l’égalité en l’Afrique du Sud ? Ou est-ce que certains responsables de l’ANC ont trouvé le moyen de boucher les robinets du ciel pour garantir la gloire de cette journée ? Car aujourd’hui l’ANC est un parti critiqué pour son bilan bien en deça de ses promesses et des aspirations qu’il avait fait naître et dont les responsables, M. Zuma en tête, sont impliqués dans des scandales de corruption, de malversation, et de trafic d’influence.

L’ambiance sonore de cette journée évoque moins un anniversaire joyeux et digne qu’un état d’urgence : urgence à clamer que cet historique ANC et le parti de Jacob Zuma ne font qu’un, alors que les scores du parti n’ont jamais été aussi bas qu’aux dernières élections.

The following two tabs change content below.
améliejacques
J'ai vécu entre Paris et sa banlieue, puis à Rome, à Ouagadougou, et maintenant à Johannesburg. Les trucs importants de ma vie : ma petite famille, des piles de livre, des discussions animées sur la sobriété heureuse, et puis des amis, une malle remplie de jeux, des petits plats qui ont mijoté longtemps, et des rencontres, des rencontres, des rencontres.

  4 comments for “L’ANC célèbre les 105 ans de l’ANC

  1. Georges Attino
    Georges Attino
    10 janvier 2017 at 11 h 04 min

    L’ANC un passé glorieux et un futur incertain?

    • améliejacques
      10 janvier 2017 at 21 h 53 min

      Oui, c’est bien dit. Un ami me faisait d’ailleurs remarquer que ce semble être une règle : les partis qui prennent le pouvoir pour amener l’indépendance sont rarement les meilleurs pour exercer ce pouvoir, ou pour le rendre. Ca semble vrai, non ?

  2. 10 janvier 2017 at 9 h 02 min

    Tu nous plonges dans un autre visage de Soweto, contente d’avoir de tes nouvelles

    • améliejacques
      10 janvier 2017 at 10 h 10 min

      Merci d’être passée, Rindra. J’espère que tu vas bien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *